Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marilyne Théry Sophrologue Avignon Vaucluse

Pour certains, l’automne correspond au retour d’une période de l’année particulièrement délicate où se mêlent à la chute des feuilles quelques doses plus ou moins pesantes de nervosité, d’anxiété et de tristesse. Pour éviter de confondre cette anxiété automnale avec une dépression, vous trouverez ici  un test qui vous aidera à vous situer.

Un peu de compréhension, une juste stimulation et une bonne dose de sagesse

 

L’humeur changeante, la fatigue, la motivation qui bat de l’aile, l’envie de rester dans la sécurité de son fauteuil, enroulé dans un plaid, sa boisson chaude préférée à portée de main … tout cela signe simplement un besoin de temps indispensable à  notre organisme pour s’adapter au nouveau rythme de vie que la saison nous impose.

Ce n’est donc pas le meilleur moment pour cumuler quantité de nouvelles activités tous azimuts ! 

 

La démarche ne vise pas pour autant ne rien faire du tout.

Il s’agit plutôt de trouver ce qui va vous aider à faire fructifier la détente que l'été a pu apporter. Que vous ayez pu ou non prendre des vacances pendant la saison précédente, c'est maintenant le moment de vous tourner vers une activité qui vous attire vraiment, qui vous fait du bien tout en vous permettant de relâcher la pression, d’éloigner les effets du stress de la rentrée et des défis qui l’accompagnent.

 

Mettez les chances de passer un bon hiver de votre côté

"L'automne prépare à l'hiver comme une soirée paisible et plaisante prépare à une bonne nuit de sommeil."

 

Choisissez des objectifs que vous pourrez atteindre sans peine. Ne visez ni trop haut, ni trop bas ! Vous éviterez ainsi d'entrer dans le cercle vicieux de l'autocritique et des pensées négatives qui nourrissent la nervosité, l'anxiété, la tristesse et vous conduiront tout droit à la dépression hivernale. 

La bonne piste consiste à trouvez le juste équilibre entre ce qui est stimulant pour vous et qui demande en même temps une action à votre portée et respectueuse des besoins physiologiques de votre organisme en cette période transitoire.

 

Préférez les activités apaisantes qui reconnectent le corps à l’esprit, aux sensations et aux émotions. Entourez-vous de couleurs chaudes, de musique légères, joyeuses, de saveurs réconfortantes.

Yoga, méditation, art-thérapie et sophrologie bien sûr seront des aides précieuses.

Soyez à l'écoute de vote corps et de ses besoins de calme. Ils sont au diapason de vos besoins psychiques. Le rythme qui sied le mieux à l’air du temps est celui de la lenteur et du réconfort.

Profitez-en !

 

Marilyne Théry - Sophrologue Sophro-analyste Thérapie brève 06 24 48 62 14

Parutions : 2012-2017

 

Vous aimerez peut-être :

Burnout, une recette inratable

Respirons en conscience

Émotions, et si on en faisait des alliées

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article